[…)

« Je ne supporte plus cette lumière. Je ne supporte plus votre sourire. Je ne supporte plus votre présence et vos rires lorsque je me retourne vers le fond de la pièce. Je ne supporte plus rien de ce qui vient de vous, de ce qui s’approche de vous, de ce que vous touchez… »

« Est-ce moi que vous haïssez ou bien seulement mon visage ? »

« Vous savez que je ne vous vois pas, vous, Madame, que je ne vous ne connais pas et que ce que déteste, ce que j’abhorre par-dessus tout, ce n’est pas vous et vos visages que j’imagine très beaux ou très doux, que j’imagine étrange et rassurant, non, ce que j’aimerais fuir c’est simplement le sentiment de ne pas être seul… »

« En quoi le sentiment de ne pas être seul vous dérange ? »

« En quoi l’idée que ce sentiment m’habite vous effraie ? »

« Il me semble qu’autrefois vous m’aimiez… »

« Pourquoi dîtes-vous autrefois ? Est-ce pour me faire dire ce que je me refuse à dire ? Est-ce pour que l’aveu de mon terrible échec sorte de ma bouche ignoble ? »

« Vous ne dites rien… »

« Si seulement cette lumière pouvait être éteinte ; j’aurais, sinon l’impression d’être seul, du moins l’espérance de ne pas être vu… »

« On ne vous voit pas. On ne vous connait pas. Vous n’existez que très peu ; comme une tâche sur le mur. »

« C’est rassurant ce que vous me dites. J’ai l’impression d’être une équation écrite à la craie. Un morceau d’algèbre posé sur le ciel sombre. Je ne sais pas si cette impression est aussi détestable que le sentiment que je porte continuellement avec moi et je ne pourrais dire non plus s’il signifie quelque chose de plus que ma propre détestation… »

« J’éteins la lumière… »

« Merci mon amour… mon… et voilà… »

« Voilà. Au revoir. »

La lumière est éteinte.

Cet article a été publié dans Prose, Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour […)

  1. Maestitia dit :

    J’aime décidément vraiment beaucoup ton style. Ces mêmes obsessions. Et ce texte, particulièrement.

  2. aomphalos dit :

    Merci beaucoup pour ton commentaire. Quant à ce texte en particulier, je l’ai écris très rapidement et je le trouve un peu étrange…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s