L’âge d’or

cenotaphe-boulle-01

mon âge d’or ce matin est tombé la nouvelle de ta fin la fin des matins clairs des sommeils sereins nuit sur nos yeux nuit sur nos mains des essaims de poussières partout des débris des éclats dont on ne sait que faire mon âge d’or est mort il mord la terre entière il s’y vautre il y pourrit doux sommeil assassiné toute la nuit le jour entier tu es tombé comme on avorte nuit sur le cœur mon âge d’or nuit sur la peur et sur la vie où je m’endors mon âge d’or je t’ai aimé et je t’ai fui

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s