Fragment #7 – Le jour vient

img_7241-2

« Elle avait dans sa main une pièce qu’elle venait de sortir de sa poche. Elle ne quittait plus des yeux l’obole grisâtre et sur ses lèvres se dessinait cet étrange sourire, indéfinissable et lointain, ce sourire de revenant, ce sourire de fantôme, qu’elle arborait parfois et qui me glaçait. Peut-être était-ce l’ivresse, ou la lourdeur de l’air, ou l’allure figée des façades et du ciel ; peut-être n’était-ce rien de tout cela et tout cela à la fois, mais j’eus le sentiment puissant que cette nuit ne se terminerait jamais, qu’il n’y aurait jamais d’aube, que le jour resterait indéfiniment caché quelque part, que rien ne pourrait jamais venir après nous. Si je dois bien admettre que le jour est venu et que, depuis, de nombreuses nuits et de nombreuses aubes se sont succédé, je ne peux pas m’enlever de l’esprit l’idée que tout ce qui a suivi n’a été que tricherie. Les matins paraissent plus faux qu’autrefois, teintés d’illusions et le midi fait au ciel comme une absurdité. Les passants, les toits, les autres sourires, tous sont pris dans leurs personnages et jouent à être ce qu’ils ne furent plus jamais après cet instant. Après un long moment, elle leva son visage et ses yeux regardèrent à travers moi. Je n’avais alors, je crois, pas plus de réalité pour elle qu’une ombre, qu’un vide et le « tu viens ? » qu’elle murmura semblait n’être adressé à personne, comme les mots répétés d’une pièce de théâtre. Avant que sa voix n’achève de remplir l’espace immense laissé par mon silence, je la suivais dans les rues d’une ville dont je ne me souviens plus du nom. Je n’ai presque plus aucune image du reste et les seules choses que je garde en mémoire sont le claquement lancinant, hypnotique, de ses pas sur les pavés et l’odeur de son parfum mélangé à la nuit. »

 

Cet article a été publié dans Prose. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s