Archives mensuelles : août 2017

Ce qu’était ta mémoire

Il t’arrive de suivre le soleil, d’y accrocher tes yeux, tes bras, tes mains, et tous tes désespoirs nocturnes n’ont alors l’air de rien, ou alors ils se retournent et t’épuisent comme une vie violente qui t’aurais d’un coup dévorée. … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

Les soleils

Des choses très banales me subjuguent et me font regretter le besoin d’écrire. Là, la campagne du centre de la France n’est presque qu’ombres et coteaux brisés, au hasard, par des bosquets rouge sang. Rien n’est plus évident que les … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

Demain sera triste

demain sera triste mon enfance ce n’est rien les jours tristes arrivent et passent oublie la parole oublie l’été va clore les volets et ta gorges serré va loin les grisailles d’été ne sont rien demain sera vain aime ce … Lire la suite

Publié dans Poésie | 2 commentaires