Insomnie #27

20170712_194742(1)

dieux-rois angulaires vénérés dans les coins sombres de mon appartement
tapis le regard blanc immense sur les amours nocturnes

baissons les stores le revers des murs est brûlé par la lune
j’adoucirai le péril comme je peux

des poignets sont déposés et on y fait la guerre
cous têtes nuits renversés sous les combles

l’autel où j’embrasse est sur le côté du monde
floraison d’agaves et de tendresse amère

dormons la fenêtre demi-ouverte pour les esprits
je corrigerai les erreurs de la géométrie

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s