Mineur

20180718_212849 (2).jpg

Mineur quotidien d’une lune qui passe au-dessus du toit de l’immeuble d’en face. Ce n’est rien ni pour elle ni pour Mars ni pour les étoiles. Ce n’est rien, bien sûr, je le sais, je ne suis pas stupide. Mais peut-on passer ainsi devant une antenne sans s’y accrocher un peu ? Les soirs comme celui-ci où le disque est assez large pour se montrer comme une sphère, j’espère, pioche en main, en détacher des morceaux. Je lève bêtement ma pioche et mon bras trop court vers le ciel et j’attends. Il arrivera un jour où la lune s’ouvrira comme un ballon qu’on crève et il coulera alors sur notre plaine une belle nuit norvégienne (sans les fjords et la froideur néanmoins). Mais mineur ou égaré ou naufragé, c’est finalement la même chose : on s’attache à un rocher qui va sans se laisser arrêter. Je pensais, le bras tendu vers la nuit, et sans même le remarquer, la lune était partie. Des ordres ont été passés en haut-lieu et j’en subis les effets cruels. Une longue chaîne de commandement va de moi jusqu’aux autorités compétentes et m’empêche d’exister sans accrocs. Partout de petits sergents dressent les lois de la Nature contre moi : les orages s’accrochent à mes draps, les femmes ont toutes des visages invisibles et qui ne se retournent pas (ils disparaissent invariablement dans d’inaccessibles halls d’immeubles si je suis proche de les voir) et la lune me considère comme quantité négligeable. Que les tempêtes, les visages qui restent le dos tourné ne sont pas le fruit du hasard ou de la nécessité je le prouverai demain.

Cet article a été publié dans Prose. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s