Lave

28378227_10211168553836318_6501649271042937644_n (2).jpg

Nous lavions la langue à l’eau claire
A peine l’avions-nous laissée
Quelle était lave notre langue
Ou longue éruption solaire
Lavée alors à la lumière
De paroles jetées en l’air
Et d’idées clouées à l’or fin

Nous lavions la langue longtemps
Sa couleur passait à l’eau
Trottoir trempant dans le ruisseau
La rue noyée par notre faim
Les grandes eaux et la colère
De la chambre jusqu’à la mer
De la gorge jusqu’aux recoins
Amers et jusqu’au jour qui vient

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s