Brève #1

20180713_131558 (3).jpg

L’ancien temps s’allume avec ton nom répété. Lune sanguine sur d’invisibles balcons ou fument d’invisibles bouches qui s’aiment. L’œil baissé, blessé, ou même pire, l’œil laissé sur la voie où les pierres affleurent. Rivière ou impasse ou surplomb depuis lequel on soupire pour ne pas avoir à dire le regard. Joues, nuques, seins, torses, ventres, jambes dépouillées d’une certaine peau ; aliments désirés jusqu’à l’écœurement et la nausée. Combien la parole est torve et vraie à la fois, voilà ce que je sais de ma prison de verre. L’inconnue à la sommeil léger peut-être ou bien elle a la gravité du rêve. Comme toute chose l’attente à une matière, si faible soit-elle, et c’est toi. Amour impur d’être si neuf…

Cet article a été publié dans Prose. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s