Sur un tableau de Matisse

https://i2.wp.com/www.artysplash.com/wp-content/uploads/2010/01/matisseportefenetreacollioure.jpg

La porte de Collioure est close
Le corps mouvant des choses
y est noir, y est nu, y est rose

Passiflores, vignes vierges, annuelles
poussent en haies sur le domaine
sous la tutelle du gardien

L’après-midi a ce jour-là j’imagine
la noirceur épaisse de la cuisine
quand on y entre seul enfant
pour y chercher le pain

Les têtes blanches des invités d’été
trinquent et brûlent contre les dalles
Matisse a ouvert en 14 un voile
une fenêtre qui peine à se fermer

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s