Sur un tableau de Matisse

https://i2.wp.com/www.artysplash.com/wp-content/uploads/2010/01/matisseportefenetreacollioure.jpg

La porte de Collioure est close
Le corps mouvant des choses
y est noir, y est nu, y est rose

Passiflores, vignes vierges, annuelles
poussent en haies sur le domaine
sous la tutelle du gardien

L’après-midi a ce jour-là j’imagine
la noirceur épaisse de la cuisine
quand on y entre seul enfant
pour y chercher le pain

Les têtes blanches des invités d’été
trinquent et brûlent contre les dalles
Matisse a ouvert en 14 un voile
une fenêtre qui peine à se fermer

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sur un tableau de Matisse

  1. florian81 dit :

    Oui c’est très surprenant comme ce qui est ouvert est fermé. On dirait qu’on ne peut pas passer. Et pourtant tout est là, ici, présentement. Juste en face.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s