Feuille sèche

20180902_162957 (3).jpg
lis-moi je t’en prie – feuille sèche
une poésie de saison

l’été dort sous la terre – dans son eau
le lac mort

dis-moi l’appel retenu et le vent
soulève le bas de ton manteau

de toile
dans le fond de ma gorge

un homme souffle le matin sur le chemin les feuilles
plus loin elles s’étendent inutilement

lis-moi ta voix est une barque nécessaire
un filet de prise large

la page tourne la page tourne ton doigt rond
ronde tourne le plat de ta paume
les rides de tes mains jour que tu viens clore
tourne la page l’âge de cette histoire
prendra fin dans ta voix

je veux savoir avant janvier si tu m’aimes

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s