Archives mensuelles : avril 2020

Patron patronne

Mon premier patron voulait me voler de 340 euros. Ma mère savait y faire et l’appela, menaça par des arguments juridiques. Deux semaines plus tard, je les avais. Avant, chez lui, je découpais les fanes des tomates. Un collègue, qui … Lire la suite

Publié dans Délirium, Projet | Laisser un commentaire

Fêtes dans une ville déserte

Dans une ville déserte, cérémonies d’adieux. Sur la place s’avance le bruit de deux garçons. L’un frappe, l’autre danse en légers pas de deux. Toi, à ta fenêtre, immédiatement vu. Le rideau tremble ta tête avant de se froisser.

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Données incomplètes – Santiago – 900 Moneda

33° 26′ 35″ s, 70° 39′ 14″ o – 510 m – 900 Moneda Minuit. Antonio ouvre les portes de ma chambre au dernier étage d’un immeuble. 900 Moneda. Ma fenêtre orbite à l’est du palais. Tout est réglé. La … Lire la suite

Publié dans Projet, Prose | Laisser un commentaire

L’avion

La pliure – imparfaite – fait que l’avion s’écrase. Et la bouche mouille la pointe du papier. Et ça ne change rien. Et l’index et le pousse caressent les ailes dix fois, dix fois encore et le bras tombe – … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

L’œil

L’œil

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Confinement – Jour 40

Confinement – Jour 40 Je laisse trainer des messages. L’isolement dépeuple les accidents du langage et la parole manque de ce lubrifiant dont parle Ozu dans Bonjour. Je ne dis plus « bonjour ». A la caisse, tout à l’heure, … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

La fêlure

ce soir s’ouvre la fêlure que j’exploiterai un an ce long travail ce long travail composé maturé sans précision recouvre une région hostile d’un tapis de bombes mûres phosphore qui doit chimiquement découvrir la matière le diamant hier encore dissimulé … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire