Frapper

Encore frappé d’étonnement – peau sèche, tannée, tendue contre la nudité. Conduis à l’épuisement par ma gorge drapée d’un bruit de vêtement. De tous les bruits connus, un seul pour me fermer les yeux, lumière inversée que je ne connais pas mieux que toute l’obscurité. Un seul, inattendu, que je ne comprends pas, comme une porte claquée, allumette craquée qui ne s’allume pas. Luciole qui murmure dans un brasier froid son bruit de tremblement. Bruit remontée d’une vallée de clameurs, sur ma peau, dans mon flanc, sur ma langue, dans mes os et brisé. Bruit de cassure, de pliure, de frayeurs, son de cloche pour clocher effrayé par un bombardement, râle du revenant revenu du silence, ni complètement aveugle, ni totalement muet, qui ne mesure pas sa chance et ferme ses volets, souffle sa parole sans parvenir au cri. Enfant, oreille sur le plancher, les yeux dans la lueur qui glisse sous la porte, frottant contre la glotte d’un couloir qui se tait. Couloir qui est fait d’une plaie suppurante et où pourtant il pourrait ; il pourrait tout ce que peut celui qui n’attend plus, pouvoir méconnu de tous et de lui-même, grattement, sifflement, frottement de son pouvoir même sur le parquet grinçant d’une chambre qu’il ne veut plus. Enfant dans le placard, caché, qui frappe dans le noir pour se dire d’entrer, pour revenir à lui. Frappé ainsi, dans la nuit, devant les lèvres jointes, d’interdits, au coin de son repli, comme un fauve dressé, dans son ventre pressé comme une monnaie courante, monnaie qu’on voudrait rendre, qu’on doit pourtant donner.

Cet article a été publié dans Délirium. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s