Archives de l’auteur : Aomphalos

La franchise

Honnête, je ne le suis pas. Ma franchise est un feu de friche – à la manière d’Ombrie où les champs allumés de midi ne s’éteignent pas. Le réel est si peu qu’il ne me nourrit pas : ligne de … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Données incomplètes – Santiago #1

Dans l’arrière-cours on frappe le tsolox : son sang brun bruine, les feuilles têtues descendent sur le fil du pavé jusqu’à la rue et les fleurs sont – têtes de perruches – foulées sur le bitume. Le ventre plié – … Lire la suite

Publié dans Poésie, Projet | Laisser un commentaire

Pas de nom

Pas de nom

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Les périphéries #1

il faut être sincère, me dit-elle, je ne te veux pas – et être sincère c’est se nicher dans la chair pour n’en ressortir qu’à peine, comme le font les secrets. j’ai demandé si je pouvais être en cette périphérie … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

La grâce

la grâce, le sacré ne me sont rien et je ne veux pas des dieux je ne veux pas de ce certain mystère je ne veux pas de cette certaine raison le mystère est la poussière d’une chose morte comme … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Le salon de la gare

cet homme a dans sa gorge un hoquet d’adieux – il croit avoir été laissé seul et demande : « que s’est-il passé ? » alors que rien n’a jamais lieu sur le siège de la gare il rumine ce … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Le vieux

Il y avait ce vieux vieux d’avoir mâché son âge comme une feuille de tabac enfant qui longtemps chercha refuge et qui n’en trouvant pas enfanta sa vieillesse comme deux mains pour cacher son visage vieux d’avoir glané sa terre … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire