Archives de l’auteur : Aomphalos

La mezzanine (7)

J’ai appris hier que je devais partir de l’appartement. Le propriétaire a appelé, je n’ai pas répondu, il a laissé un message. Il était quinze heures et Paris était chaude et ironique. J’ai voulu regarder sur internet les droits présidant … Lire la suite

Publié dans Projet | Laisser un commentaire

La mezzanine (6)

Les premières fois, je comptais à voix haute avant de me lever. Arrivé à trente, par exemple, je pouvais descendre du lit, mais sans passer par l’échelle : il fallait sauter, allumer les plaques, poser la casserole, remonter dans la … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

La mezzanine (5)

Parfois, détourner le cours des conversations est impossible. La tête posée sur le mur, j’écoute les voix discrètes qui chuchotent dans le couloir de l’immeuble et je ne fais pas de bruit. Le soir, vers vingt-trois heures, une dispute éclate … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

La mezzanine (4)

L’aube est une conjuration que je déteste. Tous les matins sont des deuils. La clarté vient d’abord envahir l’extrémité méridionale de mon lit, puis remonte, comme une main perverse pour venir me claquer le visage, d’un seul coup. Je ne … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

La mezzanine (3)

au-dessus du meuble de la cuisine, entre 13h30 et 13h45, l’inclinaison de la lumière, le rayon qui traverse la rue Desfontaines et mes rideaux se brise, contre les lois de la physique même, sur le dépôt humide et graisseux qui … Lire la suite

Publié dans Projet | Laisser un commentaire